Beauté
Publié le

Azzedine Alaïa, son ode à la féminité

Le couturier français annonce la sortie de sa toute première fragrance. Connu notamment pour ses robes sculpturales et « seconde peau », Azzedine Alaïa célèbre la femme d'une toute nouvelle façon.

 

Le couturier adulé par Jean-Paul Gaultier avait révélé sa collaboration avec Beauté Prestige International en 2013 en vue de créer son premier parfum. Sur les traces d'Yves Saint-Laurent, Balenciaga ou encore Dior, il ne manquait plus que l'invention d'un parfum pour parfaire le génie d'Azzedine Alaïa.

Comme à chaque création, il existe une inspiration: le couturier discret et admiré par ses pairs et ses clientes, a puisé dans son enfance, qu'il a passée en Tunisie, pour élaborer son élixir de beauté. Les couples paradoxaux, chaud et froid ou aride et humide, sont donc à l'origine de cette fragrance.

De douces notes de poivre rose pour évoquer la fraîcheur, des bouquets de pivoines et de freesias pour la touche florale, le tout mélangé à un musc plus entêtant sont en symbiose pour ce premier parfum signé Alaïa.

Véritable empreinte de la maison, le flacon arbore un design à la fois sobre et sophistiqué: une bouteille noire, une inscription rose nude et un bouchon de fils d'or pour terminer ce bijou, un peu comme le couturier terminerait une robe.

Celui qui a habillé Greta Garbo, Michelle Obama ou encore Rihanna et dont les créations sont un véritable manifeste de la célébration du corps féminin, illustre une nouvelle fois son savoir-faire et sa passion. Son parfum, Alaïa Paris, disponible depuis le 6 juin, aura certainement, comme ses robes, le pouvoir surnaturel de sublimer celles qui le porteront.