High Tech • Jeux Vidéos
Publié le

Quand le papa de Rayman s'installe à Bordeaux

Connu dans le monde entier pour ses univers vidéoludiques, Ubisoft renforce sa présence dans le Sud-Ouest. Déjà implanté en Occitanie depuis 1994 avec son studio montpellierain, l’éditeur de jeux vidéo français s’installe à Bordeaux.

Qui ne connaît pas Rayman et son univers très jazzy et coloré ? Né de l’imagination de Michel Ancel et développé par le studio Ubisoft, le personnage sans bras ni jambes a connu un succès international et incarne la french touch dans le monde des jeux vidéo.

Mais ce n’est pas le seul succès international d’Ubisoft. Les lapins crétins, introduits par la franchise Rayman avant de prendre leur autonomie et de devenir une série TV incontournable, la saga Just Dance, qui fait danser plus de 100 millions de joueurs dans le monde, ou encore la marque Tom Clancy’s, inspirée des œuvres du romancier américain éponyme, sont autant d’exemples du succès mondial du groupe créé par les cinq frères Guillemot il y a plus de 30 ans.

Tournage du film Assassin's Creed - copyright Twentieth Century Fox

Ambitieux, le troisième éditeur de jeux vidéo dans le monde s’investit également dans le cinéma : Yves Guillemot a fondé en 2011 Ubisoft Motion Pictures, avec comme objectif de porter sur grand écran les franchises à succès de l’éditeur. Un objectif concrétisé l’année dernière avec la sortie dans les salles du film Assassin’s Creed, au casting séduisant composé de Michael Fassbender, Marion Cotillard et Jeremy Irons, pour ne citer qu’eux.

Un nouveau studio de jeux vidéo dans le Sud-Ouest

Après Montpellier, c’est donc à Bordeaux qu’Ubisoft renforce sa présence dans le Sud-Ouest avec l’ouverture de son nouveau studio en septembre prochain. Une ville déjà habituée à l’univers des jeux vidéo avec la présence d’Asobo Studio, l’éditeur bordelais qui s’est fait connaître pour ses adaptations sur consoles des films d’animation du studio américain Pixar.

La Belle endormie profite de son emplacement stratégique. Avec la LGV reliant Bordeaux à Paris en bientôt deux heures, et la proximité de l’ENJMIN, école dédiée aux métiers du jeu vidéo à Angoulême, le choix de la capitale aquitaine, forte de son dynamisme économique, s’est naturellement imposé. Des arguments non négligeables pour « attirer puis garder à nos côtés les meilleurs talents créatifs du monde » selon Christine Burgess-Quémard, Directrice exécutive des studios Ubisoft.

Le nouveau studio, qui sera sous la direction de Julien Mayeux, participera au développement de titres majeurs d’Ubisoft : Just Dance, Steep ou Tom Clancy Ghost Recon Wildlands sont déjà évoqués.
Les talents bordelais expérimentés en développement et design sont attendus, une dizaine de poste étant actuellement à pourvoir au sein du nouveau studio.