Voyage
Publié le

Le train connecté: un bureau à grande vitesse

En bons Indiana Jones des temps modernes que nous sommes, nous ne mesurons plus le bonheur en découvrant un réseau wifi accessible ni notre déception lorsqu’aucun n’est présent. 

Et c’est lors de nos déplacements que cette réalité prend tout son sens. Il n’y a qu’à voir le temps mis par les passagers d’un avion à dégainer le smartphone dès qu’une roue a touché la piste pour constater le manque généré par une absence de connexion d’une ou de plusieurs heures. Si la problématique est moindre dans les trains, où la 3G offre une connexion plus au moins confortable, nous sommes dans les deux cas loin du confort de notre bureau ou du domicile.

Les compagnies aériennes et ferroviaires l’ont bien compris et se mettent à investir pour proposer une solution aux voyageurs. Après une première expérimentation en 2013, Air France effectuera cet été de nouveaux tests grandeur nature en collaboration avec Orange. Mais à 20 euros par vol, la connexion reste un service cher à payer pour les usagers.

Dans le TGV, parfaitement adapté pour travailler dans de bonnes conditions tout en se déplaçant, l’absence de réseau wifi est mal vécue par les voyageurs. La pièce manquante pour avoir un bureau mobile idéal lors de ses déplacements semble enfin être trouvée. La direction de la SNCF vient en effet d’annoncer - et dater-  l’arrivée du wifi dans les TGV. Il faudra cependant s’armer de patience et surtout bien choisir sa destination pour en bénéficier: Le calendrier débute mi-2016 sur le tronçon Paris - Lyon. Quant aux premiers pas du wifi embarqué dans le Sud-Ouest, ils se feront mi-2017 sur la ligne Paris - Bordeaux qui, la même année, verra le temps de trajet ramené à deux heures. Et pour ne pas gâcher le plaisir, l’accès au service sera gratuit.

On est clairement en droit de se dire qu'avec ses équipements de service, il y aura de quoi permettre au train de marquer des points face à l’avion.