Culture
Publié le

Le festival des Siestes Electroniques revient à Toulouse cet été

Les Siestes Electroniques, c’est ce festival un peu à part né à Toulouse en 2001, qui fait le bonheur des mélomanes. Du 29 juin au 2 juillet prochain se tiendra la 16e édition de cet événement dans la Ville rose.

Photo Raphaël PINCAS

Les Siestes Electroniques, c’est ce festival un peu à part né à Toulouse en 2001, qui fait le bonheur des mélomanes. Du 29 juin au 2 juillet prochain se tiendra la 16e édition de cet évènement dans la Ville rose.

Liberté et originalité, voilà les maîtres mots de ces Siestes Electroniques, qui enchantent Toulouse chaque année depuis leur création. Prenant place au cœur du Jardin de Compans-Caffarelli, l’évènement se veut proche du public et exempt de tout superflu, pour un moment exclusivement et passionnément musical. Année après année, l’ambition est de faire découvrir de nouveaux horizons aux spectateurs, dans une ambiance simple, agréable et ouverte sur le monde.

La programmation, bien qu’aérée pour ménager des pauses entre deux concerts, reste très riche : initialement dédiée à la musique électronique, elle s’est peu à peu étendue à de nombreux autres genres musicaux. On y trouvera ainsi de la techno avec NV et Ron Morelli, un zeste de disco à travers les morceaux du groupe Harvey Sutherland and Bermuda, un soupçon de rock chez Gum Takes Tooth, et même du rap avec l’artiste engagée et féministe Princess Nokia, pour ne citer qu’eux. Le festival ose le mélange de genres et d’influences diverses, le tout en restant à la fois exigeant et ouvert à tous.

Photo Nicolas WUJEK

Un autre aspect intéressant des Siestes Electroniques, c’est cette ouverture aux autres pays depuis 2007, qui témoigne de l’intérêt du festival pour un multiculturalisme engagé. Ainsi, de Berlin à Riga en passant par Kyoto, Agadir ou encore Amsterdam, les Siestes Electroniques voyagent autour du globe et s’imposent comme un évènement coopératif et passionné. Depuis deux ans, le festival participe ainsi à la plateforme SHAPE, initiative regroupant 16 organisations européennes, qui propose une dynamique de soutien et d’échange pour les musiciens émergents.

Les Siestes Electroniques, plus qu’un festival, s’imposent tel un véritable état d’esprit, libre et positif. C’est un indéniable vent de fraîcheur qui souffle sur le monde de la musique, à découvrir en toute sérénité cet été.