Mode
Publié le

Bleu de Cocagne revisite le Pastel

C’est au cœur du pays de Cocagne, à Toulouse, qu’a pris naissance cette marque originale qui valorise artisanat, écologie et travail du Bleu. En mars dernier, elle a ouvert sa première boutique à Paris.

Le Pastel, cette jolie teinte unique aussi appelée « Or Bleu de Toulouse », possède une histoire riche. Et c’est à Toulouse et dans sa région qu’elle commence. Le commerce de ce bleu si typique, issu de la plante Isatis tinctoria, connut son apogée au Moyen Âge et à la Renaissance. Les feuilles du Pastel étaient broyées pour former des boules appelées cocagnes. Puis l’arrivée de l’indigo, originaire d’Orient, qui traversa les mers pour arriver en France, détrôna le Pastel. 

Des siècles plus tard, courant 2015, l’idée d’utiliser le bleu de cocagne émergea dans l’esprit de deux entrepreneurs, familiers de l’univers de la mode et du denim, Bruno Duflos et Thierry Le Lann. Bleu de Cocagne est né de leur passion commune pour le bleu. Restait à mettre au point toute la technicité du Pastel… Pour obtenir ce ton de bleu si recherché, le procédé est en effet délicat. Les pièces sont teintes à la main, trempées dans des bains de Pastel, et il faut compter jusqu’à huit bains pour obtenir la teinte désirée. C’est donc un véritable savoir-faire que font perdurer ces créateurs.

La marque se distingue par une ligne de vêtements au style fluide et à la légèreté intemporelle. Avec une identité visuelle forte – toutes les pièces étant déclinées dans différentes nuances de bleu -, le style, lui, se veut minimaliste. Les lignes sont épurées et la silhouette se pare d’une incroyable douceur. Les vêtements sont réalisés exclusivement à partir de matières naturelles. Lin, cachemire ou encore modal, la haute qualité des tissus confère une noblesse particulière aux habits. La collection se compose de pièces Hommes et Femmes, avec une frontière volontairement peu marquée entre les genres. Chemises, robes, pantalons et même vestes kimono et « zen » qui plairont à toutes les silhouettes : l’offre se décline avec des pièces variées, en camaïeux de bleus.

Bleu de Cocagne, c’est aussi une gamme de soins du corps, avec des savons faits à froid et des huiles de soins aux composants naturels, riches en huile de Pastel. Ces produits sont fabriqués par une artisane dans l’Ariège. Bleu de Cocagne affectionne en effet l’artisanat et se montre attentif à la dimension écologique.

Elargissant son ancrage Sud-Ouest, la première boutique ouvrait le 15 mars dernier au 57 rue Charlot, dans le 3e arrondissement de Paris, en plein cœur d’un des quartiers phares de la mode. Une occasion de donner une visibilité internationale à la marque, ainsi que de sensibiliser le client à l’histoire et à l’esthétique du Pastel.

La collection est à retrouver dans le magasin parisien, ou sur l’e-shop de la marque. Avec son esprit libre et sa couleur unique, Bleu de Cocagne est plus qu’une marque : une poétique invitation au rêve.