Culture
Publié le

Un prix L’Oréal-Unesco entre les mains d’une Toulousaine

Les Toulousaines et les Toulousains ont le vent en poupe. Après le Prix Nobel en la personne de Jean Tirole, puis le Goncourt avec Lydie Salvayre, la liste des têtes bien faites, récompensées par des prix prestigieux sur le plan mondial, s'est encore allongée.

Aurore Avarguès-Weber est l’unique Française à avoir été sélectionnée pour recevoir le prix L’Oréal-Unesco de l’édition 2015. Cette jeune chercheuse toulousaine recevra sa bourse le 18 mars prochain, à Paris. Un véritable potentiel pour l’avenir scientifique avec une touche de féminité.

Le constat est clair. Seulement 30% des chercheurs dans le monde sont des femmes. Et c’est pourquoi la fondation L’Oréal, en partenariat avec l’UNESCO, consacre l’excellence et le talent des scientifiques féminins. Et cette année, Aurore Avargès-Weber représente la France à elle-seule parmi les 14 autres émérites qui recevront le prix L’Oréal-Unesco pour les Femmes et la Science. Soit une somme de 20 000 €  pour financer et approfondir leurs recherches.

La jeune femme a été retenue pour ses travaux sur les comportements sociaux des insectes, et plus précisément sur les abeilles. C’est au Centre de Recherche sur la Cognition Animale, CNRS, de l'Université Toulouse III, que la lauréate s’est démarquée parmi 236 autres boursières à travers le monde. Un encouragement bien mérité. La post-doctorante a développé sa propre méthode de travail. Une avancée qui élargit nos connaissances sur le fonctionnement des cerveaux et une implication majeure dans des domaines aussi essentiels que l’intelligence artificielle, la miniaturisation et la médecine.

En voilà un parfait exemple de ce que les femmes les plus brillantes peuvent offrir. Une Toulousaine pour représenter l’avenir de la science dans le monde, on dit oui !