Mode
Publié le

Vanessa Beecroft signe la campagne PE 17 Sisley

La marque du groupe Benetton fait appel la talentueuse Vanessa Beecroft pour une campagne résolument arty. Par ce partenariat pointu, Sisley explore de nouvelles possibilités esthétiques portées par la signature incomparable de l’artiste.

 

C’est une artiste absolument incontournable. Son travail s’articule méticuleusement autour d’une esthétique très précise, qui n’appartient qu’à elle, où la mode tient une place centrale. Vanessa Beecroft, une Italienne qui a élu domicile à Los Angeles, utilise le corps, et plus particulièrement celui de la femme, comme support d’expression artistique principal. Entre performances, photographies, vidéos, peintures, ce sont de vrais tableaux vivants qui prennent forme, parfois de façon provocante, mais avec toujours une force incroyable.

 

L’univers de Vanessa Beecroft, en perpétuelle corrélation avec le monde de la mode, l’a évidemment conduite à prendre part à des collaborations, toutes plus étonnantes les unes que les autres. De nombreux projets avec Kanye West ont vu le jour : le clip Runway en 2010, le Yeezus Tour en 2013 et bien sûr Yeezy, la marque que le rappeur développe sous le label Adidas. Mais il y aussi eu la performance VB Handmade, mettant en avant le savoir-faire italien pour la marque Tod’s en 2016, ou encore la performance réalisée la même année, à l’occasion de la sortie de la collection capsule de Valentino, Rockstud Untitled.

Cette année, c’est la marque Sisley, qui confie à l’artiste les rênes de la réalisation de sa campagne printemps-été. Créée en 1968 à Paris, Sisley a rejoint le groupe Benetton en 1974. C’est en 1985 que la marque a commencé à développer une réelle identité, à l’origine de son succès, autour de l’univers du denim. L’année 1996 marque un tournant décisif ; une nouvelle équipe créative est mise en place et Sisley devient l’enseigne glamour que l’on connait aujourd’hui. Durant de nombreuses années, c’est le célèbre photographe Terry Richardson qui réalisa les campagnes sulfureuses, sous la forme des Sisley Diaries, créant, d’année en année, une collection d’objets photographiques, un journal des collections.

Sisley n’en est visiblement pas à son coup d’essai en termes de campagne publicitaire au potentiel visuel extrêmement fort. Cependant, cette fois-ci, le style résolument urbain et branché est clairement à son avantage dans les images pensées par Vanessa Beecroft. Une ambiance arty et conceptuelle, extrêmement rafraichissante et séduisante, qui témoigne de la claire intention de Sisley de pousser l’expérimentation au-delà des limites.