Culture
Publié le

Toulouse accueillera « Juste Debout », un événement phare du hip-hop

Plus qu’une succession de performances, Juste Debout se veut une « rencontre internationale de danses hip-hop ». Ce 12 Février aura lieu une étape de sélection importante à Toulouse. Bruce Ykanji, le fondateur, est une légende de la discipline.

Juste Debout Amsterdam by Unite Sud

L’événement de danse désormais incontournable Juste Debout fera, pour la deuxième fois en quinze ans, une halte à Toulouse. Le 12 février prochain, la Ville rose représentera une étape de sélection, avant la grande finale à Paris, le 5 mars. Ce concours de danse unique en son genre se fait de plus en plus connaître et apprécier, porté par la passion de son fondateur Bruce « Ykanji » Soné, entouré d’une équipe qui met tout en œuvre pour mener à bien cette rencontre colossale.

Illustre danseur et chorégraphe, internationalement renommé, le Franco-camerounais Bruce « Ykanji » Soné reconnait avoir dansé depuis son plus jeune âge : « Très tôt, à huit ans, lorsque je vivais au Cameroun, se rappelle-t-il, c’est là que tout a commencé ». Un pays qui a façonné son enfance, une culture dans laquelle la musique et la danse sont essentielles et omniprésentes : « La musique fait partie de la vie ! ».

 
À gauche Bruce Ykanji, À droite Juste Debout Naples by Unite Sud

C’est au hip-hop qu’il s’identifie en premier, et il esquisse ses premiers pas de smurf avant que sa carrière ne prenne un envol considérable, dès lors qu’il intègre la troupe de danse du rappeur Mc Solaar. Mais c’est son expérience au sein de la comédie musicale des Dix Commandements, en tant que danseur et chorégraphe, qui sera décisive, en lui donnant l’envie et les clefs pour se lancer dans la production d’un événement d’envergure : Juste Debout.

Comme tout artiste, Bruce Ykanji se nourrit de tout ce qui l’entoure pour sans cesse préciser son style et ses mouvements. Ce ne sont pas seulement les danseurs, contemporains ou pionniers du genre, qui l’inspirent, il puise aussi dans les autres danses ; il est attentif à la nouvelle génération, mais l’impulsion peut également provenir d’un visuel, d’une musique. Tout ce qui croise sa route est une potentielle source d’idées qu’il retranscrit de façon personnelle pour une création originale.

Finals by Randy

Juste Debout a été créé dans l’idée de compléter les événements liés à la culture hip-hop, mettant en avant les styles de danses qui se pratiquent debout. Selon Bruce, le succès de cette rencontre repose avant tout sur la compréhension qu’ont son équipe et lui du milieu de la danse : « C’est fait par un danseur pour des danseurs ». Mais il y a aussi une forte volonté de rassembler et de transmettre. De regrouper des passionnés autour d’un intérêt commun, afin de se confronter à l’autre pour progresser et faire évoluer la danse ensemble lors d’une « rencontre fédératrice autour d’un art à caractère sportif ».

C’est d’ailleurs de cette volonté de transmission et d’ouverture que sont nées les deux Juste Debout School. L’une à Paris et l’autre à Toulouse, elles délivrent des formations complètes allant de la culture musicale à l’anatomie, en passant par la pratique de toutes sortes de danses comme les claquettes, le classique, la danse africaine ou le modern jazz, pour ne citer que celles-là.

 
Finals by William K

Il semblerait que Bruce « Ykanji » Soné, porté par sa passion, ne manque pas d’idées pour l’amener dans une autre dimension et enrichir durablement le patrimoine de la danse hip-hop. Le rendez-vous est pris à Toulouse le 11 février pour le workshop et la compétition de junior dance. Puis, le dimanche 12 février, aura lieu à l’espace Cobalt la présélection, avant la grande finale parisienne début mars.