Mode
Publié le

Les jeans Sézane reflètent toutes les facettes de la Parisienne

Avec le lancement d’une ligne de denim composée de sept modèles qui réinterprètent des coupes emblématiques, Sézane affirme son image de marque à l’esprit résolument parisien. En s’appuyant sur les codes du chic de la Française.

Le jean est un symbole. Depuis son apparition à la fin du XIXe siècle, il a été imprégné d’idéaux aussi divers que variés. D’abord vêtement de travail, il est rapidement devenu un allié de style aux mouvements contestataires, chez les hippies à la fin des sixties, ou chez les punks dans les années 1990, qui dans un esprit de do it yourself, s’approprient cette toile « de Nîmes ». Les bikers des années 1960 quant à eux, n’en finissent plus de lui insuffler cet esprit de révolte et de liberté, tout comme la scène rock’n’roll, pour laquelle le jean devient iconique. Le cinéma hollywoodien n’est pas en reste, avec des acteurs tels que Marlon Brando ou James Dean, célèbres aussi pour avoir donné ses lettres de noblesse au jean d’une manière qui nous inspire encore, et Marilyn Monroe, qui l’a rendu plus sexy que jamais.

Le jean devient très vite indispensable en mode et révèle un potentiel de création inépuisable. Il y a avec le jean quelque chose de l’ordre de la pièce fétiche, d’un vêtement qui dure dans nos vies, auquel on s’attache et que l’on refuse souvent de remplacer. Malgré son apparente simplicité, le jean nous sublime et sculpte les formes féminines avec l’insolence dont il a hérité. A condition toutefois, de trouver le bon. Et c’est là qu’intervient à point nommé la nouvelle collection de Sézane.

 

La maison parisienne, née en 2013 sur le net, propose un vestiaire complet aux citadines. Des pièces qui deviennent rapidement essentielles à toutes les fashionistas, dans un style aux coupes impeccables et aux détails ultra féminins qui n’est autre que la définition du chic de la Parisienne. La jeune marque française se propose de répondre à la problématique du jean parfait et lance une collection de denim composée de sept modèles incontournables, intemporels et emblématiques. Intitulé mom jean, en souvenir de l’année qui a inspiré sa création, le 1958, à la coupe rétro et la taille haute, se portera désormais avec des escarpins bijoux ou des mocassins ; quant au 1973, un jean flare ou évasé, l’on ne se lassera pas de l’associer à des bottines à talons, sans oublier le légendaire boyfriend, créé en 1989 et très présent dans les sphères de la mode récente, étudié à la base pour permettre de rester féminine en toutes circonstances.

En s’appuyant sur cette large palette de styles, d’inspirations, de coupes et de matières, Sézane parvient à infuser subtilement son ADN à ces sept modèles aux fortes personnalités. Après le jean des cowboys et des punks, il y a le jean de la Parisienne, universellement adopté. Sézane relève superbement le défi d’habiller cette femme à la sensibilité mode poussée et à la recherche du style juste, empreint d’une exigeante simplicité. La féminité, bien évidemment, est au cœur des préoccupations, dans un esprit sans artifice, naturellement chic.