Mode
Publié le

Le marché Noir, une mine d’or dans la capitale

La capitale regorge de friperies en tous genres, mais le Marché Noir fait figure de perle rare en proposant un univers et des valeurs authentiques, pour donner naissance à un véritable monde de poésie et de beauté.

Il existe des endroits qui font voyager. Des endroits qui nous bousculent et nous questionnent. Des endroits enfin, qui nous inspirent, de mille et une manières, à condition de savoir où les trouver. Il s’agit de fouiller, d’arpenter les ruelles étriquées du 10ème arrondissement de Paris, pour finalement découvrir un lieu caché au bord du canal Saint-Martin. Désormais, il faut entrer, pénétrer dans ce lieu presque mystique au nom exotique: le Comptoir Général.

Le Comptoir Général, du pagne traditionnel togolais au trench Burberry

Avec ses 600m2, l'endroit rappelle sans conteste les entrepôts berlinois, sanctuaires de toute une culture underground. Une fois passé le seuil de la porte, nous sommes immédiatement immergés dans quelque chose d’assez surprenant : des objets hétéroclites, bricolés, retravaillés, jouissant pour la plupart d’une seconde vie. Ces merveilles en tous genres forment un monde à part, dans lequel on se sent bien.

 

Le voyage est loin d'être terminé : il est désormais temps de gravir les quelques marches menant à la mezzanine, pour découvrir le Marché Noir, sanctuaire de trésors tout droit importés d’Afrique, principalement du Togo, ville natale de Amah Ayivi qui est à la tête du projet. Un petit monde consacré à la mode de la rue et des ghettos. Le Marché Noir rapporte des pièces de particuliers ou d’ONG, au gré de rencontres et d’échanges, pour célébrer la rue, l’espace où les styles vestimentaires sont en constante évolution et où nait la mode, comme le disait si bien Gabriel Chanel.

Les pièces vont du pagne traditionnel togolais au trench Burberry en passant par le traditionnel jean Levi’s, le tout agrémenté d’accessoires divers et variés comme des portefeuilles en cuir véritable. Toutes les pièces présentées sont soigneusement sélectionnées pour répondre à une exigence stylistique. En plus de redonner vie aux vêtements, le Marché Noir met également en avant des pièces neuves et artisanales cousues main, achetées aux producteurs locaux, offrant un décor chaleureux et inspirant.

Une belle aventure, mariant le goût pointu et l’exigence stylistique des fondateurs au charme du cette communauté, faisant figure de pépite au sein de la capitale.