Mode
Publié le

Laulhère x Victoria Grant signent une rencontre époustouflante

Le béret est certainement l’accessoire le plus frenchy qui soit. Symbole du style à la française, il est une pièce mode à part entière, porté par la Parisienne et toutes celles qui s’amusent à en faire un élément essentiel de leur allure.

Demandez à un étranger de vous citer ce qui caractérise l’allure classique du Français. Il vous dira sans hésitation que c’est le béret. Le couvre-chef traditionnel s’appuie sur une longue histoire, passant des hommes aux femmes. Adopté par ces dernières dans les années 1930, relégué un peu aux oubliettes pendant les années où les filles préféraient être « en cheveux », le béret a ressurgi et s’impose à nouveau comme le complément indispensable de la silhouette des modeuses. Avec sa touche oscillant entre la nonchalance de la Parisienne et l’allure boyish - qui est un peu la réplique de la « garçonne » des années 1920 -, le béret traduit parfaitement l’air espiègle, mutin et ironique qui sied à notre époque.

 

Installée dans les Pyrénées, la maison Laulhère a su accompagner l’évolution de ce joli accessoire, puisqu’elle règne sur l’univers du béret depuis 1840. Tout est confectionné ici dans la plus pure tradition, au sein des ateliers situés à Oloron-Sainte-Marie, le berceau de ce couvre-chef mythique. Les techniques de fabrication pratiquement inchangées depuis plus de 170 ans garantissent une qualité à l’image de ce que l’artisanat français a de meilleur à offrir. Laulhère est aujourd’hui la dernière fabrique de bérets en France et se donne pour mission de préserver cet héritage unique et exceptionnel, plébiscitant le renouveau de cette pièce phare. Un renouveau qui s’opère grâce à un sens aigu du style et de collections hautement désirables.

Victoria Grant, une modiste anglaise, ne s’y est pas trompée et a fait appel à la marque pour une collaboration stupéfiante.  La célèbre chapelière a déjà travaillé, entre autres, avec Isabel Marant et coiffé de ses créations des célébrités telles que Lady Gaga, Madonna, Beyoncé et même Cara Delevigne. Son style, dans la pure tradition anglaise, s’inscrit dans une recherche constante d’originalité. Ancrée dans l’artisanat de la chapellerie britannique, elle a su lui insuffler un sens nouveau, trouvant l'équilibre parfait entre une élégance sophistiquée et une touche de provocation.

  

Revu et dessiné par Victoria Grant, le béret version trendy, est sublimé, réinterprété, transcendé. Les dix modèles qu’elle a créés sont le fruit d’une association caractérisée par un contraste parfaitement dosé, un antagonisme qui se révèle absolument harmonieux. La collection se veut comme une ode à l’amour et à la mode, avec des pièces non conventionnelles, ornées de voilettes en tulle et dotées d’inscriptions espiègles, strass, pointes dorées, dans un esprit chic et rebelle, résolument sophistiqué et rock’n’roll. Une collection pleine d’énergie et de surprises, complètement inattendue et pourtant incroyablement glamour.