Mode
Publié le

La Single Girl de Corrie Nielsen

Elle avait déjà fourni une collection impressionnante à l’occasion de son dernier défilé parisien. En cette Fashion Week parisienne, Corrie Nielsen semble encore une fois prouver sa grande maîtrise de la coupe et des formes.

Selon la créatrice, le thème, A single Girl, une fille seule, se veut un hommage aux femmes des années 1960 qui ont permis aux générations suivantes d’être plus libres et plus indépendantes. Et à la vue des modèles défilant sur le podium, on ne peut que féliciter cette ancienne étudiante de la célèbre Saint Martins School d’avoir su traduire sa vision dans des tailleurs ou robes très construits et néanmoins ultra-légers.

 

A commencer par les épaules qui définissent la silhouette et la conditionnent : légèrement écartées, elles structurent la tenue et lui donnent de la force, un postulat important aux yeux de Corrie Nielsen. Sur certains modèles, le volume est marqué par l’ajout d’un tube fait dans le même tissu, qui se pose en écharpe autour du cou ou s’enroule autour des jambes. Un moyen astucieux pour donner du mouvement à ces formes graciles. Et un autre clin d’œil aux années 1960 où la vision futuriste était très présente dans la mode.

 

Dans cette collection printemps/été 2015, la finesse est un autre maître-mot chez Mademoiselle Nielsen : en témoignent les couleurs, allant du blanc coquille d’œuf au bronze, en passant par des nuances de gris ou de jaune poussin. Le choix de tissus luxueux, autre exigence de la créatrice, permet de renforcer l’effet de sophistication souhaité : le satin de soie est dominant et fait scintiller les silhouettes, à côté de modèles enveloppés dans un mohair ultra-moelleux.

Et quand on sait que la collection est dédiée à la mémoire d’une maman décédée récemment, on ne peut que tirer son chapeau devant une collection aussi somptueuse que réussie.

Les visuels du défilé Corrie Nielsen à découvrir dans notre diaporama

Crédits Photo : ANITA LEUNG