Mode
Publié le

L’avenir de la mode se compose de battants

Le 2 juin dernier, L’Istituto Marangoni a présenté les créations de ses jeunes talents les plus prometteurs. Venus du quatre coin du monde, ces futurs designers ont proposé leur vision innovante de la mode.

 
La collection Printemps-Eté 2016 • A gauche : Theresa Goessman • A droite : Sabina Sodeberg

Fondé en 1935 à Milan, L’Istituto Marangoni s’est établi dans les plus grandes capitales de la mode, à savoir Paris, Shanghai, Londres et Milan. À travers des cours de design très poussés, enseignés par des professionnels de la mode, l’institut assure la relève de la profession en formant des stylistes en herbes généralement fougueux et passionnés.

C’est dans la ville de Londres que s’est déroulé ce défilé, nommé The London Warrior Show, ou Le spectacle du guerrier londonien. Avec un thème pareil, ces étudiants fraîchement diplômés s’en sont donné à cœur joie : lourds tressages, empilements de matières, coupes rigides et motifs graphiques étaient au rendez-vous.

  
La collection Printemps-Eté 2016 • A gauche : Sabina Sodeberg • Au milieu : Irida Tzemari • A droite : Kim Ahn Tran

Guerriers et guerrières des temps contemporains ont défilé dans des tenues aux impacts visuels forts, pour les collections femme comme pour les collections homme. Que des armées prônent le total black ou que des tribus célèbrent le color block, qu’elles soient japonaises, milanaises, françaises ou anglaises, toutes sont prêtes à combattre pour l’avenir de la mode.