Culture • musique
Publié le

Judith Owen réactualise le son des années 70

Jamais auparavant, la musique n'a été aussi déterminante dans la mode que pendant les années 70. Comme un retour aux sources vers les nombreuses influences stylistiques de cette période, certains artistes de la scène musicale sortent des albums à propos :

C'est le cas de Ebb & Flow, le dernier CD de Judith Owen, au son délicieusement teinté années 70.

La chanteuse compositrice qui revendique son attachement viscéral à cette époque, a produit un CD où il faut souligner d'abord la maîtrise du son. La voix de Judith Owen est toujours juste: que ce soit dans la reprise de I Would Give Anything (en hommage à son père chanteur d'opéra disparu), où le pathos ne prend pas le dessus mais où l'émotion est palpable, jusqu'à une présence plus forte, très nuancée et plus folk, dans One in a Million. Dans un registre un peu différent, sa reprise du tube de Mungo Jerry In the Summertime est très agréable par son approche syncopée et jazzy.

 

En choisissant de s'entourer de musiciens stars des Seventies, la voix de Judith Owen bénéficie d'un accompagnement virtuose. Chaque instrument prend sa place avec justesse et finesse. "Le projet est collectif", se félicite le guitariste Waddy Wachtel qui avec ses compères Leland Sklar (Basse) et Russ Kunkel (batterie) est bien placé pour donner une place de choix à ce CD. La qualité de l'enregistrement est telle qu'aucune fausse note n'est palpable. La justesse toujours.

Tout en apportant une certaine mélancolie, dans le son et dans les textes, la compositrice de ce CD ne néglige pas la sensualité, perceptible dans la voix et le rythme. En évoquant aussi bien la tristesse que la joie, elle confère à son œuvre une valeur universelle où tous peuvent se retrouver. Le disque prend une dimension classique qui ne néglige pas pour autant son identité contemporaine. A écouter donc sans modération.

Ebb & Flow
Judith Owen
Twanky Records / Rough Trade Distribution / Socadisc
Mars 2015