Mode
Publié le

John Galliano : un come-back applaudi !

Le couturier anglais John Galliano a fait son grand retour dans le monde de la mode avec la présentation de son premier défilé pour la maison Maison Martin Margiela en janvier dernier à Londres.

  

Après quatre années d’absence, une cure de désintoxication et des excuses publiques, le créateur qui fut à la tête de Dior pendant 15 ans travaille de nouveau.

En effet, le patron de la marque belge Margiela, Renzo Rosso avait annoncé, en octobre dernier, confier la direction artistique à John Galliano, banni depuis la révélation de ses propos antisémites. La nouvelle avait surpris tout le monde, cette collaboration entre Margiela connu pour son minimalisme et son avant-gardisme et le couturier excentrique et romantique, a été saluée hier.

C'est dans un immeuble moderne de Londres que le défilé a eu lieu, le décor était sobre et rappelant les codes de la marques et seulement une centaine de proches dont Kate Moss, Anna Wintour, Christopher Bailey ( DA de Burberry) ou encore Alber Elbaz ( DA de Lanvin) étaient présents. Le couturier n’a fait qu'une brève apparition à la fin du défilé, vêtu de la  charismatique blouse blanche de Margiela et n'a pas accordé d'interview préférant laisser la collection parler d’elle-même.

 

Cette collection haute couture a été réalisée avec brio, on redécouvre la touche théâtrale et romantique du couturier de 54 ans mêlée aux déconstructions des vêtements et à l'avant-gardiste de la marque. Extrêmement créative, cette collection confirme le talent inouï que détient John Galliano, Christopher Bailey a d'ailleurs confié au sujet de ce défilé : «J'ai trouvé cela magique, mais je voulais appuyer sur le bouton pause pour pouvoir étudier davantage les modèles » (source L’Express).

Tailleurs déstructurés, justaucorps en imprimé léopard, petites robes rouges sur lesquelles sont cousus des gadgets en tous genre, mousseline de soie, robe de mariée argent et ivoire et plateformes bicolores composaient ce défilé. Cette collection haute couture nous rappelle que cet homme est doté d'une imagination débordante et d'un talent hors du commun qui justifie son retour au poste de directeur artistique.

Cet événement souvent annoncé comme le plus important de l’année dans le milieu de la mode, a été applaudi par les plus grands du métier, selon la très critique rédactrice en chef du Vogue britannique, Alexandra Schulman : «C’était une vraie fusion, réussie, entre Margiela et Galliano. » déclara-t-elle à la sortie.

Toutefois, le fait que John Galliano décide d'organiser le défilé dans sa ville natale de Londres et non pas à Paris comme il était d'usage, a entraîné son retrait du programme officiel de la semaine de la Haute Couture.

 

Depuis son licenciement de la direction artistique de Dior, le couturier s'était retiré de la vie publique et n'avait fait que quelques apparitions, lors de ses excuses publiques à la télévision américaine et lors d'un défilé Oscar De La Renta, en février 2013,  auquel il avait participé à la création. Il est depuis toujours soutenu par la puissante rédactrice en chef de l'édition américaine de Vogue et directrice artistique de Condé Nast, Anna Wintour. Elle avait d’ailleurs porté en avant-première une robe Margiela par John Galliano lors des British Fashion Awards en décembre dernier. Lors de cette soirée, Anna Wintour avait également tenu à ce que ce soit le couturier qui lui remette son « Achievment Awards », le réintroduisant officiellement dans le monde très fermé de la mode. Monsieur Galliano est enfin de retour et prêt a regagner sur son trône...