Mode • Interview
Publié le

Entrez dans un monde de douceur chez Melle

Nichée au cœur du quartier des boutiques vintage de Toulouse, la boutique de créations Melle et Ma Douce vous fait entrer dans un univers à la fois intemporel, moderne et coloré.

Hélène Francès, la propriétaire des lieux, a pris possession du 39 rue Peyrolières depuis un an. Après sa formation dans une école de couture, elle a fait partie des créatrices de la Juponnerie – une institution reconnue à Toulouse comme vitrine pour les jeunes créateurs – avant de se mettre à son compte.
La boutique de la rue Peyrolières étant au départ celle d’un cordonnier, elle compte un atelier intégré où Hélène Francès peut créer ses modèles de A à Z : les patrons du modèle, la taille des tissus et le montage.

Le côté créatif est ce qui a attiré cette styliste vers la couture, et cela se ressent dans l’esprit de la boutique. Hélène réalise de nouveaux modèles tous les mois, en plus de ses modèles emblématiques comme Betty ou Scarlett.

Les créations de Melle restent dans des coupes classiques, mais le choix des tissus, qu’elle trouve dans des magasins ou qu’elle chine sur des marchés, est varié. Les tissus sont savamment choisis pour être dans la tendance. Les créations d’Hélène sont portables aussi bien à la ville qu’en soirée. Les nombreuses adeptes le confirment : dans sa démarche stylistique, la créatrice a su trouver l’harmonie entre l’originalité, l’unique et le classique.

 
L'atelier, à l'arrière de la boutique 

Et comme il est parfois difficile de trouver des vêtements parfaitement adaptés à sa taille, Melle prendra vos mensurations et pourra reprendre ses créations pour qu’elles aillent parfaitement à votre morphologie. Si un modèle vous séduit, n’hésitez pas à vous rendre rapidement en boutique : les quantités de tissus étant limitées, il faut être réactive, mais c’est également ce qui fait tout le charme de la création.

Si vous flânez dans le quartier de la Daurade, prenez quelques minutes pour vous rendre à l’atelier. Hélène nous a mises dans la confidence : un perfecto et une nouvelle robe sont attendus d’ici la fin de la saison estivale.