Voyage
Publié le

Du Sud-Ouest de la France au Sud-Ouest de l'Europe

Dotés d'un climat privilégié, Faro et la région de l’Algarve, au Portugal, se prêtent merveilleusement à un city-break ensoleillé à tout moment de l’année, à la découverte de leurs richesses. Cap sur le Sud-Ouest… de l’Europe.


L'une des nombreuses plages des côtes Algarve - crédit photo Sébastien DEVELAY / Captendance

Faire du farniente sur l’une des nombreuses plages désertes accessibles en bateau, siroter une amarguinha, liqueur typique du Portugal à base d'amandes, partir à la rencontre des dauphins en pleine mer, au départ de Albufeira, ou encore découvrir les richesses architecturales de la région et les superbes maisons immaculées. Vous l’aurez compris, l’Algarve, région du Sud du Portugal, s’étalant de la côte Ouest à la frontière espagnole, ne manque pas d’atouts pour séduire ses visiteurs. Les sportifs ont également un terrain de jeu privilégié : les golfeurs notamment peuvent y trouver des parcours sublimes au sein des hôtels haut de gamme. Citons en particulier le Penina Hotel & Golf Resort qui héberge le plus ancien parcours de golf en Algarve, dessiné en 1966 par Sir Thomas Henry Cotton, dont la marque éponyme présente des collections chic, à l’élégance so British.  

Faro, point d’entrée dans la région depuis les airs, bénéficie d'un écosystème privilégié : la Ria Formosa, grâce à la barrière de sable qui la protège, est une lagune riche en poissons et fruits de mer. Une faveur de la nature qui permet aux restaurants de la région de proposer des menus essentiellement tournés vers la mer. La pêche est historiquement très présente dans la région, et cette pratique conserve aujourd'hui encore ses inconditionnels. Il n’est pas rare d’en surprendre certains qui, du haut des falaises, n’hésitent pas à lancer leur ligne, tels des funambules, à plusieurs dizaines de mètres au-dessus de la mer.

 
La cataplana et les patisseries Algarve - crédit photo Sébastien DEVELAY / Captendance

Cette forte empreinte de la mer se retrouve dans le plat typique et incontournable, la cataplana, une recette qui se prépare dans le plat éponyme, traditionnellement fait en cuivre, mais que l’on retrouve aujourd’hui plus couramment en inox. Il existe plusieurs déclinaisons de cette spécialité, mais la plus convoitée est à base de poisson. L'Algarve a également son « cassoulet », la feijoada de búzios, un plat composé de haricots et de cauris.  

Le bout du monde  

Au départ de Faro, plusieurs destinations s’offrent au visiteur pour découvrir les différentes facettes de l’Algarve. Et la plus surprenante est certainement le Cap Saint-Vincent, à Sagres, le point à l’extrême Sud-Ouest de l’Europe. A l’Ouest, le premier point de terre est Virginia Beach, station balnéaire des Etats-Unis ; au Sud, c’est Casablanca.  

 
Le phare et les falaises du bout du monde - crédit photo Sébastien DEVELAY / Captendance

Baptisé « le bout du monde » par les habitants, c’est ici que se sont préparées les « grandes découvertes » par les explorateurs et les navigateurs, et notamment la route des Indes ainsi que la découverte de l’Amérique. Symbole de cette histoire maritime, le phare, construit en 1904 et doté d’un mécanisme français, veille encore aujourd’hui sur l’activité maritime.  

Lagos, également, fait valoir ses atouts, d’autant que la ville est facilement accessible en train depuis Faro. Sa marina et ses rues pavées commerçantes complètent parfaitement une journée à la découverte de sa forteresse du XVIIe siècle, le fort de Ponta da Bandeira, présentant une vue magnifique, mais aussi ses murailles datant de la période romaine.  

  
Spot de Surf, Rue piétonne de Faro - crédit photo Sébastien DEVELAY / Captendance

Conquise par les Romains puis par les Arabes, l’Algarve en a gardé les traces avec un patrimoine culturel rendant visibles ces périodes de l’histoire. On peut ainsi y visiter des sites archéologiques romains, tels que les monuments mégalithiques d’Alcalat, à l’Ouest de Faro, ou des édifices réalisés par les Arabes dont le château de Silves, au Nord de Lagoa, en est un parfait exemple.  

L’influence arabe se fait sentir également dans la gastronomie, en particulier dans les pâtisseries dont certaines ne sont pas sans rappeler les spécialités marocaines. C’est le cas notamment des petits gâteaux aux amandes. Ce fruit est d’ailleurs à l’origine d’une des plus belles légendes de l’Algarve : un prince, qui voyait son épouse prise d’une tristesse maladive, fit planter des amandiers dans toute la province pour rappeler à la princesse la neige de son pays d’origine, la région étant alors recouverte d’un manteau blanc à chaque floraison.  


crédit photo Sébastien DEVELAY / Captendance

Passionné d’histoire, fin gourmet, ou simplement à la recherche d’un moment de détente ensoleillé, chacun saura dessiner son week-end idéal dans cet endroit privilégié et facilement accessible avec des vols directs, depuis Toulouse, par la compagnie Easyjet. Les vols sont proposés les lundis, mercredis et samedis, permettant de varier la durée, du court séjour à la semaine complète.