Culture • tv
Publié le

De fil en aiguille, la couture revient en vogue

Autrefois, la couture était un talent qui se transmettait de mère en fille. Cet héritage dévalorisé puis oublié est désormais remis au goût du jour. Bobines & Combines, pour le plaisir des petites mains, rend ses lettres de noblesse à cet art qu’est la couture. L’entreprise née en 2010, propose des ateliers où petits et grands sont mis au défi d’apprendre à coudre, lire un patron et transformer un vêtement. Bobines & Combines propose ses services à des sociétés comme aux particuliers et anime fêtes et anniversaires.

© Bobines & Combines

Dans son initiative de rendre la couture accessible à un plus large public et pour changer l’image de discipline difficile, l’entreprise possède un allié de taille : la nouvelle émission de la chaîne M6, Cousu Main. Présentée par la charismatiqueCristina Cordula, l’émission rassemble dix férus de couture de tout âge et de tous horizons. Par le biais de différentes épreuves supervisées par un jury expérimenté, les candidats doivent prouver leur savoir-faire, leur sensibilité aux tendances et leur créativité.

Captendance est allé à la rencontre de trois candidats de l’émission pour en apprendre plus sur les secrets de la couture :


© Marie-Amélie Tondu / M6

Pour Camille, candidate de 24 ans, infographiste dans le Lot-et-Garonne, patience et persévérance sont les qualités d’un bon couturier. Pratiquant la couture depuis cinq ans, Cousu Main fut l’opportunité idéale pour la candidate de gagner en savoir-faire. Malheureusement éliminée lors de l’épreuve du pantalon, elle retient de son aventure une très belle expérience humaine. « L’entraide a dépassé la concurrence à travers la compétition » dit-elle, « et malgré la difficulté de certains challenges, l’ambiance est restée joyeuse et amicale ». Sa couleur fétiche : le noir. Camille avoue aussi un faible pour la dentelle, le crêpe et la soie.


© Marie-Amélie Tondu / M6

Laurence, candidate pimpante et enthousiaste de 29 ans, médiatrice sociale de quartier en région parisienne ne s’adonne à la couture que depuis quatre ans. Ce que l’aventure a apporté à cette jeune-femme assidue et courageuse : « de très belles rencontres » mais aussi : « cette formation très accélérée et intense m’a poussée à progresser ». Son style est coloré à l’image de son île d’origine la Martinique et éclectique comme sa personnalité joviale.


© Marie-Amélie Tondu / M6

La couture n’est pas une discipline exclusivement féminine. Francis surnommé « Jésus », électricien de 38 ans, originaire de Haute-Marne et candidat emblématique de l’émission, en est la preuve. Ce motard souriant, passionné de rock a commencé à coudre il y a environ dix ans. Sa matière préférée est sans surprise le cuir dont il fait des vestes et des bracelets qu’il customise mais également des sangles de guitare et des selles pour habiller sa moto ! Ce que Jésus retire de sa passion pour la couture : « la possibilité d’être différent et de laisser libre cours à ma créativité ». Ce que ce candidat atypique redoute : « suivre un patron, qui freine et limite mon inventivité ». Il ne fait aucun doute que Jésus est un artiste à part entière.