Voyage
Publié le

Comment redynamiser le tourisme en France ?

La France est connue pour la richesse de son terroir, de son patrimoine et de son art de vivre. Et si le tourisme était la clé de sa réussite ? Jérôme Tourbier livre des éléments de réponse dans Tourisme en Péril !

Avant de présenter plus en détail le contenu de l’ouvrage, il est intéressant de se pencher sur le parcours de l’auteur. Diplômé de l’Ecole de Commerce de Bordeaux, ce dernier est notamment à la tête du groupe SourceHotels. Créée en partenariat avec sa femme, cette structure compte dans ses rangs les Sources de Caudalie, prestigieux établissement 5 étoiles avec trois restaurants et un Spa Vinothérapie, en plein cœur du vignoble des Graves.  L’attachement à l’art de vivre à la française et à la qualité de service est un leitmotiv de cet entrepreneur dont le grand-père, qui lui a transmis les valeurs de l’accueil, était serveur au Café de Flore.... Une histoire familiale, qui n'est peut-être pas étrangère à l'appel adressé par Jérôme Tourbier au secteur tertiaire à faire bouger les choses.

Connue et reconnue pour être la première destination touristique au monde, la France semble depuis quelque temps en perte de vitesse, et la concurrence se fait rude, avec des destinations plus ouvertes et moins coûteuses. Dans son ouvrage Tourisme en péril !, Jérôme Tourbier pointe ces statistiques et souligne des faits qui montrent l’insuffisante réactivité de notre pays face aux attentes des voyageurs. Les difficultés sont mises à plat, et l'auteur, un spécialiste avec une vision périphérique du sujet, établit des constats sur de vastes sujets qui touchent au secteur tertiaire : sécurité mise en cause par certains pays suite aux attentats, manque de motivation des jeunes pour des métiers mal payés, aux horaires difficiles, ou encore absence d’innovation par des professionnels qui tendent à se reposer, trop souvent, sur « des recettes qui marchent ».

Enviée de partout pour sa gastronomie et son œnologie, la France ne saurait pourtant pas tirer tout le parti de cette situation. Des événements autour de ces deux domaines sont organisés à travers la planète alors que nous pourrions attirer les intéressés jusque dans l’Hexagone. Ce n’est ici qu’une des nombreuses illustrations utilisées par l’auteur pour faire passer son message : utilisons la richesse de notre patrimoine pour le transformer dans des business modèles efficaces et profitables.

Les solutions paraissent multiples, et ce à différentes échelles. Selon Jérôme Tourbier, l’avenir de la France se jouera essentiellement au niveau local bien que des propositions des ministères, déjà parues et expliquées dans ce livre, aient déjà été apportées. A titre d'exemple, le spécialiste suggère d'améliorer le référencement des sites touristiques français ce qui permettra une plus grande visibilité à l’international. Pour les voyageurs passant par Roissy, le principal aéroport de France, il insiste sur l'importance d'une liaison plus accessible vers le centre-ville de Paris. Un seul leitmotiv anime cette réflexion, qui est rappelée dans le sous-titre : « Redonner à la France la capacité de séduire ». Face à une flamme qui s’éteint peu à peu, chaque branche du secteur devra faire des efforts pour rallumer le feu et faire en sorte que la France brille à l’échelle planétaire.

Tourisme en Péril est l’occasion de voir où se trouve le pays sur le terrain des initiatives locales, nationales voire même internationales. Bien que répétitive à certains égards, la publication nous ouvre les yeux sur la réalité du secteur et met en évidence le coup de pouce que les efforts fournis pourraient apporter à notre économie (création d’emplois, croissance…), tout en donnant la mesure des progrès à réaliser.

Alors, comme le suggère le livre, donnons la chance à la France de redevenir la première puissance touristique et soutenons les initiatives qui existent. A ce propos, et si nous-mêmes choisissions la France pour nos prochaines vacances ?    

Tourisme en péril, Redonner à la France la capacité de séduire
Jérome Tourbier
Editions JC Lattès
15 euros